ACTU

  1. Dialogue social à Est-Ensemble

    Sous l’impulsion d’Anne Déo, membre du Comité Technique Paritaire de la collectivité d’Est-Ensemble, nous avons envoyé un courrier sur nos interrogations concernant le dialogue social à Est-Ensemble. Nous serons reçu le 11 janvier afin d’aborder les différents points que nous abordons dans notre lettre. …

    Lire la suite

Au Conseil de Territoire

  1. Vœu contre l’incinération au conseil de territoire du 13 décembre 2016

    La note de positionnement d’Est-Ensemble concernant le futur du site de traitement des déchets de Romainville était proposée à l’ordre du jour de ce conseil. Une délibération similaire contenant le devenir de ce site mais qui proposait la saisine de la commission nationale du débat public, était déjà présentée au  syctom vendredi 9 décembre. Mis devant le fait accompli, le groupe «  Ecologie et Citoyenneté », par l’intermédiaire de son co-président Stéphane Weisselberg, a donc proposé un vœu contre toute hypothèse de nouvel incinérateur et de recours aux CSR. …

    Lire la suite

Communiqués

TRIBUNE

  1. Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas Tribune

    Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas Un incinérateur servant de chauffage urbain pourrait être reconstruit sur le site de Romainville. Nous comprenons l’absolue nécessité de trouver des solutions durables en matière de traitement de déchets mais nous sommes opposés à cette idée. Les incinérateurs fonctionnent comme des aspirateurs qui nécessitent toujours plus déchets. Ils produisent des substances toxiques pour notre notre santé et notre environnement : dioxines, PCB et perturbateurs endocriniens que nous léguerons en héritage aux jeunes générations. …

    Lire la suite

CHANTIERS

  1. Introduction de l’atelier « Habiter un logement moins consommateur » quelques convictions par Mireille Alphonse

    Habiter un logement moins consommateur d’énergie Atelier PCAET d’Est-Ensemble Quelques convictions Il y a quelques mois encore, parler Climat n’était pas chose facile, beaucoup d’interlocuteurs nous regardaient avec, souvent, un sourire bienveillant en pensant « sauver la planète d’ici 2100, c’est bien, mais répondre aux maux dont souffrent nos territoires et nos concitoyens aujourd’hui, c’est encore mieux ! ». …

    Lire la suite

Remonter