Dialogue social à Est-Ensemble

Sous l’impulsion d’Anne Déo, membre du Comité Technique Paritaire de la collectivité d’Est-Ensemble, nous avons envoyé un courrier sur nos interrogations concernant le dialogue social à Est-Ensemble. Nous serons reçu le 11 janvier afin d’aborder les différents points que nous abordons dans notre lettre.

Groupe Ecologie et Citoyenneté Romainville, le 9 novembre 2016

Monsieur le président,

Les élus de notre groupe ont rencontré les responsables syndicaux du personnel de notre territoire. Au cours de ces entretiens, nous avons échangé sur plusieurs questions que nous souhaiterions aborder avec vous et avec notre collègue Nathalie Berlu, vice-présidente en charge des ressources humaines et du dialogue social.

Notre première question concerne la situation des agents en poste sur des contrats aidés comme les emplois d’avenir. Quels parcours de formation leur ont été proposés ? Combien de ces agents ont-ils été titularisés ou stagiérisés sur des postes de fonctionnaires territoriaux pérennes ? Que vont devenir les agents qui n’auront pas été titularisés ? Nous connaissons les contraintes budgétaires de notre territoire mais nous rejetons une politique territoriale basée sur la flexibilité et la précarisation de certaines catégories du personnel.

Notre seconde question concerne le non-remplacement des agents partant à la retraite et les mutualisations des postes d’encadrement dans des équipements de proximité et dans les services. Nos inquiétudes portent sur les conséquences de ces mesures sur la qualité et l’amplitude des services à la population, sur le climat social au sein des équipements et finalement sur l’équité de traitement des populations au sein du territoire sans remettre en question le projet de notre collectivité et les fondements du service public.

Notre troisième question porte sur la méthode d’élaboration du nouveau règlement intérieur qui contrairement au précédent ne serait pas co-construit avec les représentants du personnel.

Enfin, nous souhaiterions avoir davantage d’informations sur « la charte des valeurs du management » : quels objectifs, quels coûts et quelle méthodologie pour parvenir à un outil qui améliore la culture de l’organisation, le bien-être au travail, le dialogue social avec pour finalité la performance collective au service des populations du territoire. Nous connaissons, Monsieur le président, votre attachement au dialogue et à la co-construction, autours de valeurs humanistes, progressistes et sociales, comme vos propositions de travail lors de la dernière fabrique en témoignent.

Dans l’attente d’une rencontre sur ces questions, nous restons à votre disposition et nous vous prions de croire à nos sentiments sincères. Stéphane Weisselberg et Anne Déo

groupe-ecologie-et-citoyennetei-romainville

Remonter