COP 21 Tribune

Cop 21 : un petit pas pour l’humanité ?

L’accord adopté au Bourget montrent que les États mesurent l’ampleur et les dangers d’un dérèglement climatique non contrôlé.

La volonté de rester en deçà de 2 degrés de réchauffement en moyenne est une avancée réelle. Notre mouvement politique se réjouit de cette prise de conscience et de cette volonté collective d’éviter le pire.

Nous assistons pour la première fois dans l’histoire de l’humanité à un début de gouvernance mondiale sur un enjeu majeur, la naissance d’une diplomatie du climat et la prise en compte collective des enjeux immenses pour l’avenir de l’humanité que constitue la sortie indispensable des énergies fossiles. La voie est désormais ouverte pour aller vers des économies 100% renouvelables.

Avec la nécessité urgente de lancer des outils de régulation de la finance, il faudra à l’avenir être vigilant quant à la mise en œuvre de cet accord et poursuivre l’indispensable mobilisation citoyenne et universelle. De fait, le plan climat adopté à l’unanimité lors du conseil communautaire de décembre est à la hauteur des enjeux et doit montrer la voie de l’exemplarité de la France dans sa stratégie de lutte contre le dérèglement climatique.

Remonter