Réponse de Gérard Cosme suite à la demande de création d’un groupe de travail sur l’égalité Homme-Femme

Réponse donnée au conseil communautaire du 10 février 2015

Groupe de travail sur l’égalité homme femme

L’égalité entre les hommes et les femmes est une priorité transversale à l’ensemble de nos politiques publiques. Le Contrat de ville l’a pleinement intégré et la lecture de ses 5 orientations illustre qu’elle doit être mise en œuvre partout où elle le peut :

Je les cite pour mémoire :

Orientation stratégique 1 : Développer la citoyenneté, tisser du lien social et faciliter l’intégration

Et je pense particulièrement ici à l’Accès au droit et notamment au droit du travail et de la famille,

Orientation stratégique 2 : Rétablir l’égalité des chances par l’éducation

Et je sais l’Education nationale soucieuse de travailler avec nous sur ces questions

Orientation stratégique 3 : Garantir à toutes et à tous le droit à la sécurité et à la tranquillité

La liberté d’aller et venir comme on le souhaite, de s’habiller comme l’on veut, d’occuper à leur l’heure de son choix l’espace public doivent en effet être assurés aussi bien aux Hommes qu’aux Femmes sur l’ensemble de notre territoire.

Orientation stratégique 4 : Renforcer la prévention, la promotion et l’accès à la santé

Nous touchons ici sans doute à l’essentiel, à savoir le droit de disposer de son corps, de choisir le moment pour faire- ou ne pas faire- d’enfant, d’accéder aux soins.

Orientation stratégique 5 : Permettre l’insertion socio-professionnelle par l’accès à l’emploi et à la formation et favoriser la création d’activité et/ou d’entreprise

Sont ici traitées les questions cruciales de l’accès à l’emploi, de la lutte contre les freins à l’emploi que peuvent être la mobilité, l’absence de formation, ou la maitrise imparfaite de la langue ou des codes professionnels indispensable à une insertion professionnelle pérenne.

Sans préjuger de notre future articulation entre villes et Agglomération, ces orientations feront l’objet d’un travail collaboratif continu entre 2015 et 2020 pour définir, mettre en œuvre et évaluer notre Contrat de ville. L’égalité Homme/Femmes y aura une place centrale.

Pour autant, la Politique de la ville ne peut être la seule politique mobilisée.

En effet, il parait crucial que notre action porte en ce domaine sur l’ensemble de notre territoire. Il est également essentiel de ne pas cibler les seuls territoires en Politique de la ville et ses habitants, tant il est vrai que le non-respect de l’égalité entre les hommes et les femmes se constate dans l’ensemble des catégories socio-professionnelles.

Toutes les statistiques, hélas, démontrent que ce combat nous concerne tous et nécessite une mobilisation collective.

C’est pourquoi, au-delà de la seule réponse liée à la Politique de la ville, je crois nécessaire l’élargir la problématique pour être à la hauteur des enjeux.

J’ai donc décidé, suite à la sollicitation du Groupe Ecologie et Citoyenneté, de confier à un de ces membres une mission sur ce thème.

Je vous remercie de porter à ma connaissance, dès que possible, l’élu(e) désigné(e)pour mener cette mission. Celui-ci ou celle-ci devra, d’ici octobre 2015, m’avoir remis des propositions concrètes basées sur l’audition de l’ensemble des acteurs concernés, élus, associations, institutionnels. Ces propositions devront concernées aussi bien notre fonctionnement – et j’inclus les élus aussi bien que les services- que les autres parties prenantes.

Il/elle sera pour ce faire accompagné(e) d’un groupe de travail composé d’un représentant de chaque groupe politique composant le Conseil communautaire. Sa lettre de mission lui sera remise d’ici fin février et fera l’objet d’une présentation préalable lors de la prochaine conférence des Présidents.

Ces travaux feront l’objet d’une présentation en Conseil communautaire.

Remonter